Parole d'expert : 3 questions sur le développement durable

30/05/2018

Chaque mois, un expert de Bouygues Bâtiment Ile-de-France répond à 3 questions sur sa spécialité et ses innovations. Aujourd’hui, ce n’est pas une mais quatre expertes qui viennent vous parler de leurs savoir-faire. A l’occasion de la Semaine du Développement Durable, Aurélie Despretz, Agathe Pellas, Mathilde Avril et Joanna Rebelo partagent leurs visions du développement durable, leurs engagements et leurs envies !

 

1. Décrivez-vous en 3#

AD : #engagée #solidaire #agitatricedidees

AP : #engagée #quartierdurable #persévérante

MA : #pugnace, #convaincue, #àlécoute

JR : #passionnée, #perseverante, #engagée 

 

2. Comment conjuguer développement durable et construction ?

AD : Quand on évoque le développement durable dans la construction, la première chose qu’il nous vient à l’esprit c’est l’approche environnementale et les sujets sont multiples : bas carbone, biodiversité, économie circulaire, chantiers responsables. Nous travaillons quotidiennement sur tous ces sujets, porteurs de beaucoup d’innovations dans nos conceptions et nos réalisations. A ces sujets passionnants s’ajoutent les enjeux sociaux et sociétaux. Nous avons un véritable rôle à jouer au sein des territoires sur lesquels nous construisons les bâtiments. L’insertion, le handicap, la diversité sont autant de sujets à prendre en considération car en tant que grande entreprise de la construction, nous pouvons définitivement influencer sur les comportements de chacun.

AP : Je crois que cela nécessite d’allier créativité, ténacité et art du compromis tout en sachant être ferme sur les essentiels ! Il est primordial de placer l’humain et par extension l’usager au cœur des préoccupations, de ne pas se décourager et surtout de faire vivre les sujets jusqu’à ce qu’ils s’imposent et deviennent une évidence pour l’ensemble des acteurs (qui sont nombreux sur les projets urbains).
Sur les projets urbains, ce n’est pas forcément la course à l’innovation technologique qui est la plus pertinente (en dehors des appels d’offre comme Réinventer Paris où l’innovation est un critère important). Plus le projet arrive tôt et est petit, plus on peut faire de l’innovation. Sur des projets longs, il faut penser réversibilité et évolutivité car le contexte change entre le tout début de la conception et la livraison des derniers lots. Et surtout il faut faire preuve de pragmatisme : appliquer une innovation sur un quartier entier qui accueillera 10 000 usagers sans être sûr de la viabilité de la solution présente trop de risques. Il faut des solutions fiables, reproductibles, maîtrisées car cela va impacter le quotidien de milliers de personnes sur des dizaines d’années.
Enfin, s’appuyer sur des labels est en fait nécessaire sur les projets urbains pour garantir que toute la chaîne suivra les ambitions du projet. Les temps sont très longs, les acteurs changent, il faut donc contractualiser et sécuriser le plus en amont possible si on ne veut pas que l’ambition « se dilue » au cours du projet.

MA : Le développement durable conjugué au métier de la construction est avant tout une histoire de conviction ce que Bouygues Bâtiment Ile-de-France porte depuis des années auprès de nos clients.
Chez ELAN, nous portons toute notre attention sur notre posture de conseil auprès de nos clients afin de réaliser un accompagnement sur mesure notamment en environnement sur chacun des projets.
Cela passe par une analyse de l’environnement du projet, des contraintes technico-économiques du projet, et des objectifs de la collectivité.
La réduction de l’empreinte carbone du projet et de l’exploitation du site sont au cœur de notre action, tout en travaillant sur une logique d’économie circulaire.
La construction durable est présente sur toutes les phases d’une opération : de la phase programmation à la phase exploitation. Chaque phase étant importante pour créer un lien entre l’économie du projet, l’éco-conception, l’impact sociétal du projet.
L’implication de toutes les parties prenantes est importante afin de garantir un projet de construction en ligne avec les objectifs du développement durable.

JR : Conjuguer développement durable et construction au quotidien cest accompagner les équipes de la phase commerciale jusqu'à la livraison pour atteindre les performances environnementales de nos projets mais aussi se différencier par nos innovations.
Cela passe par des diagnostics économie circulaire, des experts certifications en appel d offfre et chantier et une communauté de responsables environnement chantier.
Un travail riche et évolutif, différent de projet en projet surtout en rénovation.

 

3. Comment valorisez-vous la Semaine du Développement Durable dans l'entreprise ?

AD : Chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France, la Semaine du Développement Durable est une formidable occasion de mettre en avant les initiatives pilotées par les collaborateurs tout au long de l’année. Notre quotidien ne nous permet pas toujours de prendre connaissance des actions en cours dans l’entreprise. Ainsi, pendant la semaine, chaque unité opérationnelle partage ses « best practices » en lien avec le développement durable et crée des moments de convivialité et de partage. C’est également l’occasion d’organiser des actions de solidarité et de fédérer les collaborateurs autour de projets qui ont du sens. Cette année, nous organisons par exemple une collecte alimentaire au profit des Restos du Cœur des Yvelines, une association que nous avons déjà soutenu via la fondation Terre Plurielle et qui est située sur le territoire d’implantation de notre siège. Autre action, nous faisons la promotion du World CleanUp Day, grande journée mondiale de nettoyage de la nature, afin d’inciter nos collaborateurs à faire partie de cette mobilisation massive le 15 septembre 2018. Donner du sens à nos actions, c’est primordial.

AP : Je serais plutôt favorable à ce qu’une semaine ne soit pas développement durable et que tous les autres le soient ! Car il faut intégrer cet enjeu dans chacune de nos réflexions et actions. Plus sérieusement, Linkcity Ile-de-France participe à la Semaine du Développement Durable organisée chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France à travers l’organisation d’une exposition sur les 12 projets finalistes et les 7 projets lauréats de l'appel à projets “Inventons la Métropole du Grand Paris”. Les attentes sont très fortes en matière d’innovation dans ce type de concours. Notre succès dans cette consultation s’explique notamment par l’ambition développement durable dont nous avons fait preuve : économie circulaire et construction en terre crue sur Sevran ; bâtiments multi-produits évolutifs et réversibles sur Noisy-le-Sec, etc.

MA : La semaine Européenne du Développement Durable est organisée une fois par an par Bouygues Bâtiment Ile-de-France. Chaque unité opérationnelle organise des ateliers ouverts aux thématiques du développement durable.
Cette année, ELAN a choisi d’orienter son action sur la thématique sociétale en organisant le jeudi 31 mai, un vide grenier sur la terrasse de Challenger, dont les bénéfices seront à destination de l’association Votre Ecole Chez Vous.
Cette association permet aux enfants malades ou handicapés de continuer leur scolarité, chez eux ou en alternance avec leur école d’origine.

JR : La semaine développement durable chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France - Rénovation Privéecette année, c’est la visite de notre plateforme logistique déportée le mercredi 30 mai matin pour découvrir nos actions industrialisation et le showroom de l’économie circulaire organisé dans les jardins de challenger le vendredi 1er juin avec 10 de nos partenaires réemploi et recyclage.