Parole d'expert : 3 questions sur la Santé Sécurité

27/06/2018

Nicolas Le Dot, préventeur chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France - Ouvrages Publics est notre Parole d'expert du mois de juin. A l'occasion de la Journée Santé Sécurité, notre expert a répondu à 3 questions sur son expertise, voici ses réponses :

 

Décris-toi en 3#

#Pragmatique #Onlâcherien #WelovelifeWeprotectit

 

Etre préventeur, ça consiste en quoi ?

Etre préventeur, c’est être un support aux équipes travaux et accompagner la réalisation d’un projet d’un bout à l’autre pour qu’il n’y ait pas d’accident. Pour cela, il faut analyser les risques en amont du projet, participer aux réunions méthodes, s’assurer du respect des standards de Bouygues Bâtiment Ile-de-France et mettre en place les procédures, s’assurer du respect des règles lors des visites santé sécurité…

C’est un métier enrichissant aux multiples facettes.

Vivre à 100% sur un projet est vraiment formateur, on apprend et découvre des choses tous les jours, c’est un métier au contact des gens, où l’humain rentre vite en jeu.

Nous sommes là pour ancrer la culture sécurité, porter le message du zéro prise de risque pour zéro accident. Il n’y a pas la place pour l’improvisation sur nos projets.

La première mission du préventeur est d’accompagner les acteurs du projet afin que celui-ci démarre en ayant été anticipé et préparé pour garantir sa bonne organisation. C’est pour moi la partie la plus intéressante et la plus importante.

La seconde est de faire respecter les règles élémentaires du port des Equipements de Protection Individuelle (EPI) par exemple mais aussi les règles relatives aux risques majeurs (chute de hauteur, levage, heurt engin/piéton…) pour éviter tout accident grave. Sur un projet de plusieurs centaines de personnes parfois plusieurs milliers, il faut définir ces consignes, les transmettre (parfois en plusieurs langues) et surtout leur donner du sens.

Arrêter une tâche, la faire corriger fait partie de nos missions, mais il ne faut pas omettre de féliciter, encourager, promouvoir les bonnes pratiques et valoriser les bons comportements.

Nous sommes témoins des aléas et des contraintes subis par les chefs de chantier et les conducteurs de travaux, il faut les aider à prendre du recul, se positionner comme une sentinelle.

Le préventeur ne doit pas faire de la sécurité au sens strict du respect des règles, mais plutôt faire comprendre qu’il cherche à protéger des vies.

Les règles ne sont pas toutes faciles à appliquer et parfois elles sont mal comprises. C’est pourquoi elles évoluent. Il faut donc partager, remonter les informations, les évènements pour améliorer notre façon de faire.

Finalement, être préventeur c’est le rôle de chacun : incarner la sécurité pour faire respecter les règles et les faire adhérer.

 

Qu’est-ce que représente la Journée Santé Sécurité pour l’entreprise ?

Cette journée est devenue une véritable tradition chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France.

L’Entreprise marque son engagement et rappelle que la culture sécurité est l’enjeu principal de la politique Santé Sécurité.

Les résultats en matière de sécurité se sont améliorés, mais les situations à risque existent encore.  

Cette année, nous avons arrêté tous les chantiers pour échanger, partager et réfléchir autour d’un « Escape Game Santé Sécurité». Plusieurs défis, énigmes, questions ont été proposés aux collaborateurs et à tous nos partenaires, ceux-ci en lien direct avec nos standards et nos règles. Le thème de cette journée est la vigilance partagée ou comment je suis attentif à la Santé Sécurité de mes collègues.

C’est un message fort qui est passé à tous les intervenants, la santé et la sécurité sont notre priorité absolue sur l’ensemble de nos projets.