Parole d'expert : 3 questions à Gilles Verschae

28/03/2018

Chaque mois, un expert de Bouygues Bâtiment Ile-de-France répond à 3 questions sur sa spécialité et ses innovations. Aujourd’hui, découvrez Gilles Verschae, BIM Manager et Méthodes chez Ouvrages Publics qui nous parle de son expertise.

 

1. Décris toi en 3#

#Révolutiondigitale #ConstruireAvantdeConstruire #JeKiffeleBIM

 

2. Le BIM, késako ?

BIM = Building Information Modeling/Model/Management ; en clair : Modéliser tous les ouvrages dans une Maquette numérique, y intégrer des Informations ; Manager l’ensemble du projet tout au long de son cycle de vie.

Le BIM, ce n’est pas (que) de la 3D ! C’est une méthode de travail collaborative qui implique tous les acteur du projet autour d’une maquette numérique. Chaque acteur de la construction crée, renseigne et utilise cette maquette selon son métier.

L’aboutissement est un objet virtuel, jumeau digital de l’ouvrage à construire, avec ses caractéristiques géométriques et de très nombreuses informations, comme par exemple la nature de l’objet, la résistance thermique, les matériaux, le planning, les critères de maintenance... La seule limite est l’imagination !

 

3. Sur les chantiers en BIM, qu'est-ce qui change ?

Un chantier en BIM, c’est construire avant de construire. Avant de couler le premier béton sur le chantier, on modélise la maquette numérique de l’ouvrage à réaliser. Il est ainsi possible d’en faire la visite virtuelle, et même de le projeter dans son environnement en réalité virtuelle, ou augmentée !

Grâce à la maquette numérique, il est possible de mieux visualiser l’ouvrage et les interactions entre les différents corps de métiers. En découle une meilleure compréhension du projet, qui permet une conception plus aboutie et au global une meilleure qualité produit.

A la fin du chantier, la maquette numérique enrichie peut-être mise à disposition des usagers pour gagner en efficacité dans l’exploitation et la maintenance du bâtiment, une aide précieuse…